Club de Kendo et d'Iaido de Genappe - Nivelles
Kendo
ken-sabre  do-voie
Le Kendo descend directement du Kenjutsu, c'est-à-dire les techniques de sabre utilisées par les Samuraï. Le Kendo est une forme d'escrime où les assauts sont menés de façon réelle. 
Lors de l'affrontement en duel, le Kenshi (ou Kendoka) doit utiliser toutes ses facultés physiques et mentales afin de délivrer des frappes valables et vaincre l'adversaire. La notion fondamentale du Kendo est le Kikentai no itchi, l'unité entre l'esprit, le sabre et le corps. Seulement 3 types de frappes et un coup d'estoc sont autorisés. 
La Fédération Japonaise définit le Kendo comme un art martial "conçu pour discipliner le caractère de l'homme à travers la mise en oeuvre des principes du sabre.  
Le but de la pratique du Kendo est de former l'esprit et le corps, de cultiver un caractère vigoureux, et, par un entraînement correct et rigoureux, de s'efforcer de progresser dans l'art du Kendo, de tenir en estime la courtoisie et l'honneur, de coopérer avec les autres en toute sincérité, et de toujours poursuivre la culture de soi."
 
Le matériel

Le Kendogi
le Hakama
Le Shinaï
Veste en coton, de couleur indigo, ayant la forme d'une veste de Kimono
Sabre formé par 4 lames de bambou. Une arme à la fois solide et flexible.
Pantalon large, de couleur indigo,il empêche de voir les mouvement de jambes.
Le Bogu
Après quelques mois de pratique, lorsque le Kenshi a bien acquis les mécanismes de déplacements et de frappes, il peut revêtir l'armure ou Bogu qui est composé de 4 éléments : 
 
   
Le Men
Le Do
Casque qui protège la tête ainsi que le cou et les épaules.
Plastron qui protège le torax et  l'abdomen. 
Le Kote
Le Tare
Gants épais qui protègent les mains, les poignets et les avant-bras.
le Tare protège surtout le bas-ventre et le haut des cuisses.